Pacte de naissance

Le jour prochain de ma naissance

J’arriverai dans l’aube rouge

Léger et frais comme une danse

En attendant que rien ne bouge.

 

En attendant que rien ne bouge

Et que le monde vienne enfin

dans un bordel ou dans un bouge

Sur un trottoir de sable fin.

 

Dans le chatoiement du couchant

Ce grand berceau du crépuscule,

Enfin je hurlerai mon chant

A l’horizon pour qu’il recule.

 

 

Licence    Ce texte est mis à disposition par karmatotal selon les termes de la licence Creative Commons suivante : Paternité – pas d’utilisation commerciale – pas de modification

 


Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture