Qu’est-ce qu’un trou avec du vide autour ?

La réponse est simple, nous la connaissons désormais : une crise financière.

Ce trou — tout le monde le sait à présent — s’est constitué par l’effondrement naturel d’une roche particulièrement friable (roche souterraine forée par des américains d’où son nom : subprime) qui a entraîné par capillarité la totalité du système financier international et, subséquemment, des bourses de tous les pays qui en avaient (des bourses, of course).

Et, encore plus conséquemment, la mort par famine aggravée des habitants des contrées les plus pauvres. Mais on s’en fout, d’accord.

Revenons donc au sujet : qu’est-ce qu’un trou ? Un trou est une sorte de rien agglutiné en paquet. Oui, un gros paquet de rien. Un gouffre, lui, est un vide immense avec — ou non — une rivière souterraine au fond, tandis que le néant est une espèce de rien très compressé, d’une densité presque absolue qui fout les jetons.

Pourquoi, me direz-vous, du vide autour du rien ? Elémentaire mon cher Paulson ! Le cratère d’effondrement provoqué par la remontée du magma dit des “créances pourries” (magma très chaud et particulièrement visqueux à ce que j’ai cru comprendre) a été comblé par de l’argent que personne n’avait puisque c’est de l’argent de l’Etat et que l’Etat est en faillite, nous l’avons appris cet été, donc qu’il n’a plus d’argent. Vous me suivez … ?

Ce trou plein de rien a donc été rempli par du vide, CQFD. Le grand gouffre d’effondrement a par conséquent été réparti en une multitude de petit trous dans chacunes de nos petites poches, et hop, ni vu ni connu !

Des informations complémentaires ci-dessous :

Qu'est-ce qu'un trou avec du vide autour ? dans Nouvelle pdf Le trou

Licence

Ce texte est mis à disposition par karmatotal selon les termes de la licence Creative Commons suivante : Paternité – pas d’utilisation commerciale – pas de modification

 


2 commentaires

  1. Vixate dit :

    J’aime vraiment votre utilisation de la marge.
    Le ton de cette nouvelle, simple et mystérieux, me rappelle un peu celui de certaines nouvelles de Roald Dahl (ce qui est pour moi un compliment, après il vous reste à le prendre comme vous le voulez).

  2. Karmatotal dit :

    Bonjour V.,

    Me comparer à Roald Dahl dont j’ai lu avec délices les oeuvres quand j’étais (plus) jeune est évidemment un compliment, probablement un peu usurpé, mais je vais pas bouder mon plaisir.

    Plus tard, un dénommé F. Kafka, citoyen de Prague, m’a vivement impressionné et durablement influencé.

    A vous lire.

    K.

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture