La mort alitée

 

  • « La politique avant d’être une vocation, c’est un métier » disait naguère notre Président. On ne peut qu’abonder, d’où le vers bien connu de Boileau : « Sans foi sur le métier remettez votre ouvrage ».
  • Certains s’insurgent quand des membres éminents de notre gouvernement se font payer des vacances somptueuses par des dictateurs sanguinaires qui massacrent un peu leur population. D’un autre côté, Barak Obama n’a pas fait le moindre geste pour les inviter gratis aux USA, hein ? Et la Suède, en cette saison, c’est tristounet, il faut bien l’avouer. Et puis, si ce ne sont pas des ministres corrompus qui y vont, alors qui va y aller ?
  • Qu’est-ce qu’une faute morale ? serait tenté de se demander, s’il en avait le temps, l’homme de la rue (encore une feignasse qui se pose des questions à la con au lieu d’aller bosser). La réponse est simple : ce n’est ni un ministre qui se met l’argent du contribuable dans la poche pour se payer des dizaines de milliers d’euros de cigares, pas non plus un(e) ministre qui fait du business avec un dictateur, ou ses parents ou son compagnon, pas non plus un premier ministre qui part en vacances chez un autre tyran (tous frais payés cela va de soi, il ferait beau voir qu’un premier ministre paye ses vacances de sa poche maintenant, avec la crise et son salaire …), pas plus qu’un ministre régalien qui se fait condamner deux fois par la justice en quelques mois, dont une pour injures raciales, non, ce n’est pas ça. Mais alors quoi, répond le vulgare pecus agacé ? Ben … on cherche.

Ces réflexions à la moralité douteuse   vous sont offertes par Karmatotal sous la licence creative commons “ByNcNd” 88x31.png

 

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture