Pas de sushi à Fukushima

Par le Professor Hait.

On ne parle plus tellement de Fukushima, n’est-ce pas ? Il y a tant d’autres sujets d’importance majeure, il faut dire. Et passionnants avec ça : Juppé va-t-il se présenter ? La fonction de président de la république rend-elle vraiment con ? Ou alors faut-il l’être avant ? Johnny est-il encore l’idole des grabataires ?  Bref, les vrais sujets ne manquent pas.

Raison de plus pour y revenir. Souvenez-vous :  le lendemain du week-end tragique pendant lequel le Japon fut englouti laissant la centrale de Fukushima en déshérence, façon week-end thalasso pourri, un nommé Guano (ou quelque chose dans le genre), personnage important, clown éminent grassement rémunéré pour son usage de la langue de bois, déclara incontinent qu’il fallait se réjouir de cet « incident » (sic). Il fut rejoint par toute ou presque l’équipe gouvermentale française, la meilleure du monde est-il encore besoin de le préciser ? Cette intervention est d’ailleurs restée dans les annales sous le nom « la dérive des incontinents ». Alors réjouissons-nous, qu’attendons-nous ? Allez, réjouissons, je dirai même plus, re-jouissons !

Oui, mais pourquoi donc ? se demande le citoyen Lamda (Lamda est un patronyme très répandu chez les citoyens, à ce propos savez-vous que le FMI a mis en vente l’alphabet grec pour une bouchée de pain ? Si vous êtes intéressé(e) … ). Et bien M. Guano nous l’explique : l’INDUSTRIE NUCLEAIRE FRANCAISE ne pourra que sortir grandie de cet épiphénomène légèrement radioactif quand même mais pourtant presque pas.

Et pourquoi ? Et pourquoi donc ? (ce nommé Lamda commence à nous les briser menu c’est un fait). Parce qu’il est préférable d’être radioactif demain qu’inactif aujourd’hui ? (traduisez : c’est bon pour l’industrie, pour les actionnaires, donc pour l’emploi). Certes, il y a trop d’inactifs dans notre beau pays et parfois ce ne sont même pas des inactifs de souche, alors qu’on a chez nous de la feignasse bien gauloise dont on peut faire remonter la souche à Vercingétorix, encore un Auvergnat, et les Auvergnats quand il y en a un …

Bref, pourquoi donc cette peccadille fukushimiesque  serait-elle pain béni pour M. Guano et notre chère patrie ? Alors qu’en toute logique ce ne devrait être nippon ni mauvais. Et bien je vous le dis, la pensée guanesque est d’une limpidité cristalline et d’une logique irréfragable comme disent les commentateurs sportifs. En effet l’industrie radioactive  nucléaire française a fait de la sécurité sa marque de fabrique !

Et au Japon alors ? AH, AH, AH, AH ! réfléchissez un peu, prenez exemple sur M. Guano qui a fait L’ENA très certainement : quand on dit « science », « technologies de pointe »,  « industrie », « hifi », « video », « ordinateurs » on pense immédiatement à quel pays ?

La FRANCE, bien sûr ! Il suffit d’avoir chez soi un appareil photo, un PC, une moto, une télévision, un baladeur mp3, que sais-je encore et de regarder la marque : « Tauchy-bas », « Suze où qui ? » , « Caoua-Jacky », « Canon » et même, dans la plus pure tradition gauloise, « Niquons ». Tous ces patronymes qui fleurent bon le terroir, cette belle campagne française qui est l’orgueil de notre nation.

Quand on évoque le Japon on pense à quoi ? A la gastronomie, d’accord (Ah ! les sushis !), aux plaisirs de bouche (Ah, le saké !), à la haute-couture (Oh, les kimonos !), mais enfin, le pays de la technologie et de la science reste la FRANCE !Et puis c’est tout !

Par conséquent, je pense avoir magistralement démontré que M. Guano a eu entièrement raison de rappeler que :

  1. Il ne s’est rien passé à Fukushima.
  2. Ce qui s’est passé va renforcer la filière nucléaire française dans le monde entier.
  3. Les Japonais sont des cons.

Cette mise au point bien que tardive était absolument nucléaire, euh, nécessaire, il fallait donc que nous la fissions,et nous l’avons fuite, faite.

Une dernière chose : il me revient en mémoire un souvenir cocasse. Guano est aussi le nom que l’on donne à la merde de mouette. C’est étrange comme coïncidence.

  Professor Hait

88x31.png

 

 

 


Autres articles

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture