Tout fout le camp !

Notre cher Président (saintes soient ses émanations corporelles jusqu’à la vingt-huitième génération et demi) est enfin entré en campagne ! Nos coeurs se réjouissent, nos âmes jouissent et  nos porte monnaie rétrécissent, c’est formidablement époustonifiant. Mais une question vient tarauder mon coeur débordant de joie en y insinuant une sombre mélancolie qui frôle l’humeur chagrine : pourquoi ne voit-on plus cette troupe débonnaire et talentueuse qui suivait le maître en 2007, comme les muses suivaient Apollon, et nous divertissait en chantant ses louanges comme des cantiques.

Souvenez-vous enfin, il y avait là la fine fleur artistique de la France qui gagne (beaucoup d’argent) : un rappeur mou gavé de shit, un vieux rocker incontinent, une vocaliste vedette chez les octogénaires, un pianiste aveugle et un comique pétomane. Ah ! qu’il était doux de les voir sur scène, unis dans une même ferveur, dans une même lutte contre les impôts confiscatoires.

Où sont-ils  passés ? Nul ne les voit ! Revenez, revenez, nous avons besoin de vous pour nous détendre un peu en ces temps de TVA sociale.

 

Professeur Hait

Creative Commons ByNcNd

 


Autres articles

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture