Yes, he can canne

Certains  journaux ont glosé, la bouche en cul de poule et la moue ironique, sur la difficulté à s’exprimer en anglais de notre Très Grand et Très Sage Conducteur, monsieur Sarkozy 1er, lors de son récent voyage dans la perfide Albion. Je tiens à dissiper l’infâme calomnie dont il fait injustement l’objet et à affirmer haut et fort  que notre vénéré Président n’a rencontré aucun problème avec son anglais.

Contrairement aux britanniques qui l’écoutaient.

 


Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture