Les apophtegmes de la Roche-Faux-Cul

La crise est là, et les agriculteurs sont au désespoir : il n’y a plus guère que les journalistes qui arrivent à vendre des salades.

 


Autres articles

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture