Figaro ci….

Il y a quelque temps je passais devant un débitant de tabac et de journaux, bref un ami de l’humanité et de l’air pur et je vois, j’observe, je contemple, la Une du Figaro, la gazette du XVIème arrondissement. Qu’est-ce donc (m’interloqué-je in petto) ?

Ceci : « Au secours, les Enarques reviennent ! » … Je ne savais pas qu’ils étaient partis, en fait. Heureusement que le Figaro nous informe. Cependant je ne suis pas allé jusqu’à l’acheter, l’essentiel de l’information ayant été livré. A côté, il y avait Libération qui ne disait rien, comme d’habitude. Heureusement  qu’en France la liberté de la presse existe : si en plus il fallait lire ces torche-culs pour surveiller les journalistes ! Alors qu’ils (ou elles) sont tous maqué(e)s avec des politiques, en plus.

Plus tard (je fais partie des bienheureux qui ont encore un travail), je suis repassé devant la vitrine de cet aimable boutiquier  pour vérifier un petit point de détail (j’aime beaucoup cette expression que j’ai emprunté à un autre ami de l’humanité) qui me chagrinait : il s’agissait bien du mot « énarques » et non pas « arnaques » comme je l’avais imaginé un court instant.

On peut parfois confondre, il est vrai.

 


Autres articles

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture