Waterloo morne plaine

Finalement, la seule grande différence entre la France et les États-Unis réside dans le fait que la France a gagné la seconde guerre mondiale dans les livres alors que les États-Unis ont gagné la guerre du Vietnam au cinéma.

De tout manière, plus personne ne lit.



Liquidités : la France boit la taxe.

Certains pays pourraient prendre modèle sur la France en ce qui concerne la politique fiscale peut-on lire dans les pages «économie» de certains magazines de niouzes.

C’est le triomphe de l’impôt-export !



Sarkozy et Hollande sont dans un bateau : que fait la Marine ?

Sarkozy le retour ! Sarkozy le retour !
La clameur se répand d’un trait jusqu’à la Cour
De l’Élysée où vit ce cher et paisible Hollande
Et prend chemin faisant un air de réprimande.

Sarko est là ! Sarko est là ! Sarko est là !
Ce grand niais d’alexandrin sonne le glas
De cette belle paix dont jouit monsieur Hollande
«Pourtant qu’ai-je donc fait ?» souvent il se demande.

L’Agité du local libéré du barreau,
Se dit «pourquoi pas ?» et, fait le paon, fait le beau.
Pendant qu’à l’Élysée ce bon monsieur Hollande
Réfléchit pour Noël aux couleurs des guirlandes.

L’un n’en a pas assez, l’autre en a déjà trop,
Tous deux également payés par nos impôts,
Il vaut peut-être mieux s’en contenter sans doute,
Car dans la Marine, c’est le vent qu’on redoute.

 

Licence comme d’hab…




Archive pour octobre, 2013

Waterloo morne plaine

Finalement, la seule grande différence entre la France et les États-Unis réside dans le fait que la France a gagné la seconde guerre mondiale dans les livres alors que les États-Unis ont gagné la guerre du Vietnam au cinéma.

De tout manière, plus personne ne lit.

Liquidités : la France boit la taxe.

Certains pays pourraient prendre modèle sur la France en ce qui concerne la politique fiscale peut-on lire dans les pages «économie» de certains magazines de niouzes.

C’est le triomphe de l’impôt-export !

Sarkozy et Hollande sont dans un bateau : que fait la Marine ?

Sarkozy le retour ! Sarkozy le retour !
La clameur se répand d’un trait jusqu’à la Cour
De l’Élysée où vit ce cher et paisible Hollande
Et prend chemin faisant un air de réprimande.

Sarko est là ! Sarko est là ! Sarko est là !
Ce grand niais d’alexandrin sonne le glas
De cette belle paix dont jouit monsieur Hollande
«Pourtant qu’ai-je donc fait ?» souvent il se demande.

L’Agité du local libéré du barreau,
Se dit «pourquoi pas ?» et, fait le paon, fait le beau.
Pendant qu’à l’Élysée ce bon monsieur Hollande
Réfléchit pour Noël aux couleurs des guirlandes.

L’un n’en a pas assez, l’autre en a déjà trop,
Tous deux également payés par nos impôts,
Il vaut peut-être mieux s’en contenter sans doute,
Car dans la Marine, c’est le vent qu’on redoute.

 

Licence comme d’hab…

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture