Changement de pâture réjouit le baudet.

Dans  les monts d’Auvergne, on mène les vaches en troupeau, de l’estive au  pacage afin de garder l’animal paisible et fécond. A peine sont-elles  réunies dans le pré qu’elles se vautrent et ruminent en contemplant d’un  regard absent le spectacle du monde.

Cela m’évoque toujours les séances  du mercredi à l’Assemblée Nationale. Aussitôt que la troupe des députés est entrée dans  l’enclos (on sait que beaucoup se perdent dans les sentiers forestiers)  les voilà affalés la panse pleine, l’œil rond, ruminant la prochaine  réforme en meuglant de temps à autre. En cherchant bien, il y a quand  même une différence : la vache est un animal utile.

 

 

 

 

 

 


Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture