La vieillesse est un naufrage

Alain Delon a déclaré : «La vie ne m’apporte plus grand chose». Juste retour des choses, cela a longtemps été l’inverse.

Et oui, cet ancien mannequin reconverti dans le film à suspense voyait jadis «la vie en rose» et maintenant il la trouve morose. Il ne savait pas qu’une belle gueule ça dure maximum vingt ans et qu’ensuite on peut encore vivre sur ses débris que l’on appelle une «réputation» pendant dix ans au plus. Ensuite, comme disait de Gaulle, c’est «le naufrage». Sans culture, sans grande intelligence non plus, à part celle qui permet de briller dans les fêtes de la jet-set mais doté d’un physique avantageux on peut quand même faire carrière, la preuve. Évidemment, elle dure moins longtemps, mais elle est plus rapide. Pour Michel Serraut — un artiste remarquable — ce fut le contraire. Mais il est difficile de comparer un aigle à un poulet, d’ailleurs si Delon en a interprété autant ce n’est sans doute pas pour rien.

Ce pauvre Alain croit devenir aveugle depuis qu’il ne lit plus rien sur lui dans les journaux. Il faut le rassurer sur ce point (soyons charitables), il y voit toujours aussi bien. C’est juste que les journaux s’en foutent d’un ex-playboy décati et macérant dans son aigreur.

Pour une fois je les comprends.

 


Autres articles

Un commentaire

  1. eructeuse dit :

    Les journaux cherchent à faire le buzz…C’est la loi du pognon !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : L'AMOUR IMMUABLE DU CITOYEN

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture