Pétain, finalement… on n’est ni pour ni contre, bien au contraire.

SONY DSC

Benjy est monté au créneau, ça y est ! Il a écrasé sa clope, vidé son dernier verre de gas-oil et hop ! un petit cui-cui (je sais ça s’appelle un tweet). Formidable, Benjy, on t’aime. Avant toi, en politique, c’était la langue de bois, matériau noble finalement, avec toi c’est du carton (ondulé) : matériau recyclable. On connaît ta passion pour l’égologie.

Aucun hommage ne sera rendu à Pétain samedi. Il n’en a jamais été question.

Voilà, cette franchise me plaît. Je pensais que des fois j’étais un peu con, maintenant, grâce à toi, Benjy, j’en suis sûr. T’es un as dans le développement personnel, ça va me faire progresser. Donc ton maître, Jupiter Ier, n’a pas déclaré :

Je n’occulte aucune page de l’histoire. Il a été, pendant la Première guerre mondiale, un grand soldat, c’est une réalité. La vie politique comme l’humaine nature sont parfois plus complexes que ce qu’on voudrait croire. On peut avoir été un grand soldat et avoir conduit à des choix funestes durant la Deuxième

Pourtant ça a été enregistré, non ? Alors si, il l’a dit. OK, j’ai pigé, il a dit ça mais moi j’ai compris autre chose. Que par exemple, c’était un hommage rendu à l’autre ordure. En fait non, d’accord, d’accord, Benjy, t’es un ancien socialiste, t’as des valeurs, faut juste que je comprenne. Moi tu comprends je suis comme les salariés du Nord de la France, je suis illettré, c’est ton top manager qui l’a dit. Mais j’essaie de me former, je suis de bonne volonté. Donc Pétain a été «un grand soldat» pour le maître qui te gouverne mais ce n’est pas du tout un hommage. Je comprends Benjy, c’est que tu as expliqué là :

S’il y a eu confusion, c’est que nous n’avions pas été suffisamment clairs sur ce point.

Pourtant, moi ça me paraissait vraiment clair. Comme quoi, tu vois Benjy, je suis vraiment un abruti. Je croyais savoir ce que parler veut dire. Mais en fait non. « La vie politique comme l’humaine nature sont parfois plus complexes que ce qu’on voudrait croire.» : tu vois, par exemple j’essaie de piger ça. J’avais l’impression que c’était juste l’idée que finalement, bon, il a fait des trucs pas trop mal, Maréchal-nous-voilà, avant de mal tourner. Ce serait à cause de ses fréquentations, des Allemands pas trop présentables, un cocaïnomane notoire (Goëring) ou un maniaco-dépressif à lunettes (Himmler), etc. En fait  Maréchal-nous-voilà, ce serait un héros qui serait simplement parti en vrille à cause du contexte. Ahhhh ! le contexte, j’avais oublié le contexte, évidemment. Maréchal-nous-voilà c’était un bon gars, et puis le contexte, et vlan, c’est devenu d’un coup d’un seul, un délinquant sénile. Mais il a jamais eu ces idées-là avant, bien sûr. Un type qui a toujours adoré le genre humain. Sauf à partir de 1939. Ça lui est arrivé cette année-là, pfuit. Ça y est, je crois que j’ai pigé le truc de la «complexité de l’humaine nature» comme il dit le Kennedy d’Amiens, c’est qu’en fait c’est tellement complexe, qu’on ne peut rien y comprendre.  C’est dingue. Mais depuis que tu m’as fait comprendre, Benjy, qu’il n’y avait rien à comprendre, et ben ça me soulage. Je voyage plus léger.

Pour revenir à Maréchal-nous-voilà, ça peut nous arriver à tous alors ? Franchement Benjy, plus j’essaie de te suivre et plus ça me fait flipper. Heureusement que tu m’as rassuré avec ta conclusion :

Au-delà des polémiques, nous continuerons, inlassablement, à dénoncer et à combattre toutes les formes de haine.

Ouf ! Un doute horrible m’a étreint durant quelques millionièmes de secondes, à peine, mais ça suffit certainement pour faire partie de ces mauvais Français (je me pose toujours la question de la majuscule, enfin, bon). Maintenant que je sais que toi aussi tu combats toutes les formes de haine, en plus du combat que tu mène contre la clope et le diesel, je me dis que tu as des journées bien chargées. Tu dois être bien fatigué.

C’est peut-être pour ça que tu as l’air franc comme un âne qui recule, hein, Benjy ?

 


3 commentaires

  1. 010446g dit :

    savoureux!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Chapeau, les femmes! II

  2. eructeuse dit :

    Ah oui que voilà un texte bon ! Foi de Bougresse !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : CHUT...

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture