La psychologie du bonheur

singe4    J’ai  récemment acquis un livre d’occasion dont j’avais entendu parler mais auquel je n’avais pas prêté plus d’attention que cela. Il s’agit de Vivre sous-titré La psychologie du bonheur de Mihaly Csikszentmihaly. Je préfère l’écrire que le prononcer.  Il est né en Croatie en 1935 mais de nationalité Hongroise  Il a émigré aux États-Unis à l’âge de 22 ans en 1957.  Il a été directeur du département de psychologie de l’Université de Chicago, la fameuse «école de Chicago» et a travaillé dans d’autres grandes universités.  Un auteur vraiment remarquable.  Il est connu pour avoir formalisé le concept du «flow» («état optimal en français»).

J’en retire pour l’instant une première citation que je trouve absolument exacte :

Chaque individu dispose d’une attention limitée qu’il peut orienter intentionnellement comme un rayon d’énergie (comme Eva et Ray) ou qu’il peut disperser dans des activités décousues et aléatoires. En fait, la vie d’un individu ressemble à la façon dont il utilise son attention.

Le marketing a bien compris cet  «impératif catégorique» comme dirait Kant et l’a détourné à son profit. Le marketing suppose de détourner et de capturer l’attention de chaque individu pour servir ses propres buts afin de le transformer en client. J’ai un article en préparation sur ce phénomène fascinant. Je n’ai d’ailleurs rien contre cela, une société basée sur le marketing me semble infiniment préférable à une société basée sur des privilèges de naissance comme celle de l’Ancien Régime. Simplement, quand on a intimement compris et appliqué ce principe, nous reprenons le contrôle de nos vies. Ou, dans un premier temps, la possibilité d’un tel contrôle.

Nous reprenons espoir, tout simplement.

 

 


Autres articles

Répondre

kostathefaine |
"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amelie Lallement
| BAZAR D'histoires..
| le club lecture